Le cannabis aide-il lors des séances de sport ?

Le cannabis aide-il lors des séances de sport ?

Il est reconnu que de nombreux athlètes professionnels consomment du CBD pour aider à réduire l’inflammation causée par leur environnement de travail. Certains vont même jusqu’à assurer que le composé leur permet d’améliorer leurs performances. Si le CBD, aussi connu sous le nom de cannabidiol, est un composé non-psychoactif du cannabis largement utilisé pour ses vertus médicales. Qu’en est-il du reste des composés de la plante ?

Un article paru dans Life Hacker rappelle que chacun a un taux de tolérance différent. Il n’existe que peu de preuves scientifiques entourant le cannabis et ses vertus. De plus, chaque souche de cannabis est différente. Si la classification qui les entoure existe, elle reste relative, parfois fausse, et répond essentiellement à un besoin marketing – tout en gardant des propriétés principales. La plupart des chémotypes de cannabis sont un mélange de souches de Sativa et d’Indica. Si des souches purement l’une ou l’autre n’existent pas, il y a des dominances qui peuvent être observées. Ainsi, une souche de Sativa est plus énergisante. Son homologue Indica a tendance à offrir un effet plus relaxant. Cela, bien sûr, si les étiquettes trouvées sur les produits correspondent bien à ce qu’elles classent. Ainsi, une souche plus forte en Sativa serait plus appropriée pour une heure d’exercice.

Cannabis performance sport

La Dre June Chin, médecine intégrée en cannabis au MedLeaf RX, avance que certains bienfaits procurés par l’ingestion de CBD peuvent être indirects. En réduisant l’inflammation musculaire, la concentration est redirigée vers la séance de musculation en cours plutôt que la douleur de celle de la veille. De plus, elle recommande aux individus désireux de se lancer dans la consommation de cannabis durant une session sportive, de commencer doucement. Soit avec des teintures sublinguales par exemple, qui ont un effet presque immédiat. Soit En opposition aux biens comestibles, dont les effets peuvent durer des heures entières et n’apparaître que longtemps après l’ingestion.

La Dre Chin rajoute que : « si la séance d’entraînement se fait le matin, le CBD peut être ingéré avant le coucher la veille », tandis que « certains patients en prennent juste après leur séance pour contrebalancer les courbatures du lendemain ». Bien évidemment, des périodes d’essai seront nécessaires, chacun réagissant différemment aux différents composés et posologies.

La consommation de THC, un composé aux vertus psychoactives, n’est pas nécessairement recommandée. En partie à cause de l’effet sédatif qu’il peut apporter. En consommer avant des sessions de sports intenses, comme du Crossfit, peut s’avérer être dangereux. À cause du manque d’équilibre ou de coordination qui peuvent survenir suite à l’ingestion de THC. Cependant, certains yogis consomment une petite quantité de THC avant leurs sessions. Le composé les aident à se relaxer, à se concentrer et les permettant des poses plus profondes, révèle Dre Chin. Malgré tout, il est important de commencer avec une séance d’entraînement plus légère et d’y aller tout doucement.

Cliquez et remplissez pour recevoir un rapport de bien-être gratuitement!