Comment le cannabis peut aider avec les maladies auto-immunes ?

Dario Milard

Parfois, vous naissez, vous grandissez et attrapez des maladies au cours de votre vie, soit à cause d’une alimentation malsaine, soit à cause d’une mauvaise hygiène. Il peut également s’agir de maladies liées à votre âge. Toutefois, tout le monde n’a pas cette chance puisque certaines personnes ont des maladies auto-immunes.

Dans ce cas de figure, il est un peu délicat pour les médecins de régler le problème et d’y apporter des solutions pertinentes. Mais, ils parviennent à mettre à la disposition de leurs patients des traitements susceptibles de les aider. Depuis très longtemps, ce sont les médicaments ou les thérapies qui constituent les options disponibles, mais le cannabis vient récemment de s’insérer dans la danse.

Découvrez dans cet article comment le cannabis peut aider avec les maladies auto-immunes.

Maladie auto-immune : de quoi est-il question ?

Maladie auto-immune : qu’est-ce que c’est ?

Une maladie auto-immune est une condition dans laquelle votre système immunitaire attaque à tort votre corps. En temps normal, le système immunitaire protège contre les germes comme les bactéries et les virus. Lorsqu’il détecte ces envahisseurs étrangers, il envoie une armée de cellules de pour les attaquer.

Dans une maladie auto-immune, les erreurs du système immunitaire font partie de votre corps, comme vos articulations ou votre peau. La vérité est que, grâce au CBD, il est possible de contrer une maladie pareille et de la mettre hors d’état de nuire.

Certaines maladies auto-immunes ciblent un seul organe. Par exemple, le diabète de type 1 endommage le pancréas. D’autres maladies, comme l’érythémateuse systémique lupus affectent tout le corps.

Pourquoi le système immunitaire attaque-t-il le corps ?

En réalité, les médecins et spécialistes n’ont même pas connaissance de ce qui est à l’origine de ces « bugs » du système immunitaire. Cependant, certaines personnes sont plus susceptibles d’obtenir une maladie auto-immune que d’autres.

Selon une étude de 2014, les femmes obtiennent des maladies auto-immunes à un taux d’environ 2 à 1 par rapport aux hommes. C’est le cas pour 6,4% des femmes contre 2,7% des hommes. Souvent, la maladie commence pendant les années de maternité d’une femme (âgées de 15 à 44 ans).

Dans le lot des maladies auto-immunes, il y en a certaines qui sont plus courantes que d’autres en fonction du groupe ethnique représenté. Par exemple, le lupus affecte plus les personnes afro-américaines et hispaniques que les caucasiens.

En ce qui concerne la sclérose et le lupus multiple par exemple, ils courent dans des familles. Tous les membres de la famille n’auront pas nécessairement la même maladie, mais ils héritent d’une susceptibilité à une condition auto-immune.

Étant donné que l’incidence des maladies auto-immunes augmente, des chercheurs soupçonnent des facteurs environnementaux. Il s’agit entre autres des infections et de l’exposition aux produits solvants.

En 2015, une étude s’est concentrée sur une approche donnée dite « hypothèse d’hygiène ». En raison de vaccins et d’antiseptiques, les enfants aujourd’hui ne sont pas exposés au plus grand nombre de germes que dans le passé.

Quels sont les symptômes de maladies auto-immunes ?

Pour le cas de la plupart des maladies auto-immunes, l’on observe une similarité au niveau des symptômes. Il s’agit essentiellement de ceux-ci :

  • La fatigue ;
  • Les gonflements et la rougeur ;
  • La fièvre ;
  • Les difficultés de concentration ;
  • L’engourdissement des mains et des pieds ;
  • La perte de cheveux ;
  • Les éruptions cutanées.

L’un ou l’autre de ces symptômes peuvent être saisonnier, c’est-à-dire qu’il peut faire des va-et-vient à son aise.

Quel est le traitement administré pour les maladies auto-immunes ?

Bien qu’ils ne soient pas en mesure de guérir, les traitements peuvent contrôler la réponse immunitaire puis réduire les douleurs et inflammations. Il existe certains médicaments que proposent les médecins pour traiter ces maladies :

  • Les drogues anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), telles que l’ibuprofène (Motrin, Advil) et le naproxène (Naprosyn) ;
  • Les drogues immunitaires.

En dehors de la nécessité que représentent les médicaments dans ce cas, avoir une alimentation saine et équilibrée peut également vous aider à vous sentir mieux.

Toutefois, à défaut de vous charger avec de tels médicaments, il existe aujourd’hui des solutions plus efficaces dont la principale s’avère être le cannabis. Pour rappel, cette substance combine le CBD et le THC et a des effets intéressants sur les personnes souffrant de maladies auto-immunes.

Quel est l’impact du CBD sur les maladies auto-immunes ?

Dans le cadre de son utilisation, le CBD permet de réduire les douleurs liées à plusieurs maladies telles que l’hypertension, l’arthrite ou encore l’arthrose. Dans le cadre des maladies auto-immunes, il agit également d’une certaine manière.

Les bienfaits du CBD pour les maladies auto-immunes

D’après plusieurs recherches, le CBD peut s’avérer utile pour les maladies auto-immunes et comporterait assez de bienfaits.  Grâce à ses différentes propriétés, il a un rôle à jouer dans le traitement de ces maladies.

Il est nécessaire d’aborder ses différentes propriétés immunisées et anti-inflammatoires. Des critiques de recherche à partir de 2020 et 2021 suggèrent que le CBD a des propriétés anti-inflammatoires et qu’il peut aider à contrôler les réponses immunitaires.

Ces deux bienfaits rendent beaucoup de services aux personnes atteintes de maladies auto-immunes. Cependant, les examens étaient principalement basés sur des études d’animaux expérimentales.

Lorsque vous prenez par exemple la sclérose en plaque, la recherche sur les effets du CBD révèle que ses qualités anti-inflammatoires et immunosuppresseurs peuvent aider avec les symptômes de la maladie.

Néanmoins, les preuves humaines sont limitées. Plusieurs personnes atteintes de cette maladie disent que le cannabis et les cannabinoïdes les aident à des symptômes comme la douleur et la spasticité.

Il y a même une drogue approuvée par la Food and Drug Administration (FDA) appelée SATIDX, une combinaison de 1 à 1 de tétrahydrocannabinol (THC) et de CBD.  Les médecins la prescrivent pour traiter la spasticité chez les personnes atteintes de sclérose en plaque.

Les recherches suggèrent qu’une combinaison de 1 à 1 de CBD et de THC est presque aussi efficace que les traitements actuels pour la maladie. De plus, elle comporte moins d’effets secondaires. Le cannabis peut également aider à traiter la douleur liée à la neuropathie chez les personnes atteintes de sclérose en plaque.

Cependant, il convient de noter que THC a des propriétés psychoactives et peut provoquer une déficience cognitive.

Comment le système endocannabinoïde et le système immunitaire se rapportent-ils ?

Le système endocannabinoïde (ECS) est quelque chose que tous les humains ont. D’après les experts, il joue un rôle primordial dans le maintien de l’homéostasie ou l’équilibre, dans le corps. Mais, beaucoup de personnes ne savent toujours pas comment cela fonctionne.

Les ECS se comptent en récepteurs endocannabinoïdes, endocannabinoïdes et enzymes. Une fois liés aux récepteurs endocannabinoïdes, les endocannabinoïdes produisent certains effets tels que le soulagement de la douleur. Une fois la tâche terminée et que les endocannabinoïdes ont servi leur objectif, les enzymes les brisent.

Les recherches suggèrent que les endocannabinoïdes contrôlent également les fonctions du système immunitaire et que les cannabinoïdes tels que THC et CBD peuvent inhiber les réponses du système immunitaire en supprimant l’activation de cellules immunitaires spécifiques.

De plus, la théorie de la carence en endocannabinoïde clinique suggère que des conditions telles que les maladies auto-immunes peuvent survenir parce qu’une personne manque d’endocannabinoïdes. C’est pour cela que le cannabis peut aider avec des symptômes de ces troubles inflammatoires.

Quel type de CBD utiliser pour les maladies auto-immunes ?

En général, il existe à ce jour trois grands types de CBD que vous pouvez consommer pour en finir avec une maladie auto-immune ou une autre.

  • Le spectre complet : le CBD à spectre complet est composé de tous les éléments du cannabis. D’après les dires de la majorité, le CBD est plus efficace avec le THC que lorsqu’il agit seul, c’est ce qui fait de ce type de CBD l’un des plus intéressants ;
  • Le spectre large : le CBD de ce type ne contient pas du tout de THC, mais plutôt des plantes de cannabis comme les terpènes ;
  • L’isolat de CBD : quand vous le choisissez, c’est généralement pour éviter de consommer le THC puisqu’il n’en contient pas.

Outre les types de CBD, vous avez la possibilité de le consommer suivant plusieurs formes. Il s’agit de celles-ci :

  • Les capsules : encore dites « gélules », il s’agit de CBD sous forme de médicaments ou de gélules comme indiqué ;
  • Les topiques ;
  • Les huiles : il s’agit d’une des formes comestibles du CBD, elle est efficace et vous n’avez qu’à l’insérer sur votre langue ou dans un repas pour bénéficier des effets du CBD ;
  • Les crèmes ou baumes : elles permettent de réduire les inflammations rien qu’avec un massage de la peau.

Si vous avez une condition auto-immune qui provoque des douleurs dans des zones spécifiques, comme vos articulations, une crème ou un baume que vous frottez directement sur la peau peut être un bon choix. 

Combien de CBD devriez-vous prendre pour les maladies auto-immunes ?

Même si le CBD est peu susceptible de causer des effets secondaires importants, les débutants devraient commencer par une petite dose.

En ce qui concerne les huiles, capsules et gommages, vous devez suivre les conseils ci-après :

Choisissez un produit de puissance faible avec pas plus de 15 milligrammes (mg) de CBD par gomme ou par capsule, ou par millilitre (ml) d’huile.

À partir de là, si nécessaire, vous pouvez vous rendre à un produit de puissance élevée qui répond à vos besoins. Les huiles de CBD à haute puissance ont au moins 50 mg de CBD par ml, tandis que les capsules de puissance élevée auront au moins 30 mg de CBD par pièce.

N’oubliez pas que lors de la prise de CBD oralement, cela peut prendre du temps à votre corps de la métaboliser. Attendez quelques heures avant de prendre plus.

Pour ce qui est des topiques, vous devez suivre les directives du fabricant et appliquez plus si vous ne ressentez pas une différence après quelques heures. Ces produits au CBD sont peu susceptibles de provoquer des effets secondaires du corps entier, car ils sont peu susceptibles d’être absorbés dans votre sang. Mais ils peuvent toujours causer des réactions cutanées.

Le CBD est-il sûr ?

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) considère la sécurité du CBD. Mais certaines personnes peuvent avoir des effets secondaires légers tels que :

  • La fatigue ;
  • La diarrhée ;
  • Les changements brusques de poids ; 
  • Les changements appétit.

C’est une bonne idée de parler à votre médecin avant d’essayer le CBD, surtout si vous prenez des médicaments ou des suppléments. En effet, il peut interagir avec certains médicaments qui portent un avertissement de pamplemousse.

Aussi, soyez prudent lors de la prise de CBD avec un repas de grande graisse. Les recherches suggèrent que les aliments et les repas en gras peuvent augmenter considérablement les concentrations de sang de CBD. C’est un mécanisme qui augmente le risque d’effets secondaires.

Par ailleurs, vous devez savoir que les personnes enceintes ne devraient pas prendre du CBD.

CBD VS Les traitements traditionnels : qu’est-ce qui fonctionne vraiment ?

Les traitements pour les maladies auto-immunes dépendent du type de condition que vous avez. Le traitement peut inclure :

  • Les médicaments pour aider à réduire le gonflement et à gérer la douleur (provoquée par l’arthrose par exemple) ;
  • Les immunosuppresseurs ;
  • La chirurgie (par exemple, chirurgie de remplacement du genou ou de la hanche).

Alors que certaines personnes atteintes de maladies auto-immunes peuvent trouver CBD utiles pour traiter les symptômes, les traitements traditionnels sont soutenus par beaucoup plus de recherches que le CBD.

Quoi qu’il en soit, avant de mettre fin à un traitement pour utiliser le CBD, vous devez discuter avec votre médecin.

Que disent les patients ?

Exemple 1

C’est vrai que des tests se font chaque jour, mais jusque-là, seulement des animaux sont passés à l’essai. Cela implique que la véracité des preuves attestant de l’impact du CBD sur les maladies auto-immunes reste encore à prouver.

Cependant, certains patients se manifestent déjà sur l’impact du CBD sur eux. C’est d’ailleurs ce que nous rapporte dans la vidéo ci-haut le Charlotte Web Review. Vous pouvez écouter une fille qui donne son témoignage à propos de l’huile de CBD.

Elle explique que sa boîte qui vaut une centaine de dollars a une durée minimale d’un mois. Elle explique qu’elle consomme environs 17 mg de cette huile à deux reprises chaque jour. Elle consomme le produit une fois à son réveil et une demi-journée après, c’est-à-dire 12 heures après.

C’est suite à la recommandation de son médecin qu’elle choisit de prendre du CBD pour traiter ses maladies auto-immunes. Elle cumule à elle seule plusieurs maladies dans le corps et les médecins ne connaissent ou n’arrivent pas à détecter leur provenance.

Souffrant de plusieurs maux dont les douleurs aux articulations et les difficultés de mobilité, elle a également une tendinite. Elle dit même avec ironie que le côté droit de son corps est « foiré ». Suite à tous ces problèmes, on lui a conseillé divers types de traitements.

Parmi ceux-ci, il y a le traitement à l’hydroxychloroquine, mais elle ne l’a pas suivi à cause d’une seule chose : le désir de ne pas en dépendre pour le restant de sa vie. C’est pareil pour le plaquenil, un traitement qu’elle a refusé de suivre en raison des effets secondaires et risques qu’il comporte. Elle estime que ce traitement pourrait l’empêcher de continuer son travail d’artiste passionné de couleurs.  

Après avoir constaté que c’est son propre système immunitaire qu est à l’origine de sa maladie, elle a changé de régime alimentaire. Elle prend beaucoup plus soin de ce qu’elle mange maintenant et fait également attention à son hygiène de vie.

Pour elle, un rétablissement ou le simple fait de guérir, ce qui se fait normalement en 6 semaines, se fait au bout d’un semestre. C’est une situation terrible pour elle. Même si elle n’aimait pas l’écho qu’elle avait du cannabis, elle a dû faire ce choix, suivant les prescriptions de son médecin.  

Suite à cela, elle a commencé par obtenir des résultats. Chaque jour, elle prenait sa dose d’huile normale. Mais au bout de quelques semaines, elle en rajoutait au fur et à mesure. En conséquence, elle va bien aujourd’hui et peut aisément faire ses œuvres d’art.

Exemple 2

Dans cette vidéo, vous pouvez qui raconte, elle aussi, son histoire. En effet, elle a été diagnostiquée de polyarthrite rhumatoïde il y a environs 15 ans. Elle avait pour habitude de prendre des médicaments pour se traiter.

Après que son médecin lui ait indiqué le CBD, elle a changé d’avis et ne consomme que ce composé pour ne pas souffrir. Elle introduit la matière dans son café pour le boire par exemple.

D’après le Docteur Rapahael Mechoulam, le système immunitaire de votre organisme attaque votre santé. Plusieurs centaines de maladies peuvent en découler, en l’occurrence celle dont souffre la femme dans la vidéo.

L’avantage que présente le CBD, explique le docteur, est qu’il aide les patients qui en souffrent à vivre à nouveau. Il faut dire que ce composé est essentiel dans le cadre de la restitution de l’équilibre sanitaire d’origine.

En résumé, tous les voyants sont au vert et indiquent clairement que le CBD est la vraie solution pour plusieurs maladies. Celles que provoque le corps lui-même font partie de ce lot et se font éradiquer sans surprise par le CBD sous toutes ses formes.

DEMANDE DE PRESCRIPTION MÉDICALE DE CANNABIS GRATUITE

https://www.buzznation.ca/demande-de-prescription-pour-une-ordonnance-de-cannabis-a-des-fins-medicales/

DEMANDE DE PRESCRIPTION MÉDICALE DE CANNABIS GRATUITE

Si vous utilisez le cannabis à des fins médicales, vous pouvez faire une demande de consultation pour une prescription de cannabis à des fins médicales, le processus est simple, rapide et gratuit.

Partager

QUE FAISONS-NOUS ?

BUZZNATION EST UNE ORGANISATION QUI A COMME OBJECTIF D'ÉDUQUER LES CONSOMMATEURS DE PRODUITS DÉRIVÉS DU CANNABIS.

Infolettre

INSCRIS-TOI