Le CBD dédiabolise le cannabis

Buzznation

Un peu partout dans le monde, le cannabis se retrouve rĂ©guliĂšrement comme sujet dans les journaux, dĂ©liant bien des langues. Souvent accusĂ© d’ĂȘtre une drogue psychotrope, il est important de savoir qu’il n’est pas que ça. La plante de cannabis possĂšde une multitude de cannabinoĂŻdes, comme le CBD ces composĂ©s chimiques qui lui confĂšrent ses vertus mĂ©dicales et rĂ©crĂ©atives.

Le plus connu de ces cannabinoĂŻdes est le tĂ©trahydrocannabinol, ou THC. C’est le fameux composant psychotrope du cannabis, trĂšs recherchĂ© pour son utilisation rĂ©crĂ©ative. Mais il faut nĂ©anmoins prĂ©ciser que plus de 80 autres cannabinoĂŻdes ont Ă©tĂ© trouvĂ©s dans la plante, tous possĂ©dant des propriĂ©tĂ©s diffĂ©rentes. Parmi ces autres cannabinoĂŻdes, il y en a un en particulier qui est reconnu ; il s’agit du cannabidiol, ou CBD, qui n’a pas l’effet psychotrope du THC et n’est pas recherchĂ© lors des tests de dĂ©pistages de drogues.

AMA CannabinoĂŻde (CBD)

En septembre 2018, l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) a enlevĂ© ce cannabinoĂŻde de la liste de ses substances interdites. Cette annonce a fait suite Ă  une utilisation de stylo Ă  vapeur par un combattant de MMA lors d’une confĂ©rence de presse aprĂšs son combat. Le combattant a affirmĂ© consommer du CBD avant et aprĂšs chacun de ses combats et ses entraĂźnements. En vantant les propriĂ©tĂ©s anti-inflammatoires du CBD, il a attirĂ© sur lui l’attention de l’AMA, qui a reconnu que ce composĂ© ne reproduisait pas les effets du THC.

Mais, si certains anciens joueurs de la NFL utilisent aussi du CBD et demandent la lĂ©galisation du cannabis mĂ©dical aux États-Unis, le cannabis reste sur la liste des substances interdites et les athlĂštes soumis aux codes de l’AMA devront toujours ĂȘtre testĂ©s par les organisations sportives.

Quelques mois plus tard, suite Ă  une analyse complĂšte du cannabis et de ses substances, le comitĂ© d’experts en pharmacodĂ©pendance de l’Organisation Mondiale de la SantĂ© (OMS) en vient Ă  la conclusion que le CBD ne prĂ©sente pas de rĂ©el danger pour la santĂ©, et ne semble pas ĂȘtre sujet Ă  abus. Sans aller jusqu’à recommander son usage pour des fins mĂ©dicales, l’OMS reconnaĂźt le potentiel du CBD dans ce cadre d’utilisation, et recommande qu’il ne soit plus sur la liste des substances contrĂŽlĂ©es Ă  l’internationale.

Mais, si des sportifs de haut niveau peuvent en consommer sur leur lieu d’exercice, qu’en est-il du reste des travailleurs ? Les annonces de ces 2 grandes organisations ont certes permis de lever le voile sur les diffĂ©rents produits que le cannabis peut offrir, mais il est important que les employeurs y soient aussi sensibilisĂ©s. Le cannabis est un produit complexe aux nombreuses vertus thĂ©rapeutiques, et n’est pas nĂ©cessairement porteur d’effets psychoactifs.

Savoir que le CBD ne prĂ©sente pas de danger et peut ĂȘtre utilisĂ© comme mĂ©dicament pourrait-il bousculer les clichĂ©s autour du cannabis au travail ? Est-ce le dĂ©but d’une nouvelle vague autorisant le cannabis thĂ©rapeutique en milieu professionnel ?

QUE FAISONS-NOUS ?

BUZZNATION EST UNE ORGANISATION QUI A COMME OBJECTIF D'ÉDUQUER LES CONSOMMATEURS DE PRODUITS DÉRIVÉS DU CANNABIS.

Infolettre

INSCRIS-TOI ET REÇOIS DU PAPIER À ROULER