Le Registre Cannabis Québec : le premier du genre au monde

Buzznation

Le 18 juin 2018 marquait la fin de la période de recrutement des investigateurs collaborateurs du Registre Cannabis Québec. Il s’agit du premier registre sur les utilisateurs de cannabis à usage médical au Québec, qui vise à renseigner au mieux les médecins sur son utilisation, garantissant ainsi la sécurité des patients.

En lançant un tel projet en 2015, la province canadienne s’est placée en tête d’affiche sur le plan de la recherche du cannabis médical. En collectant des données de façon anonyme sur quelques 3 000 patients, le Registre permet de « mieux comprendre les risques potentiels et les bénéfices liés à l’utilisation du produit », explique le Dr Mark Ware, directeur de la recherche clinique de l’unité de gestion de la douleur du Centre universitaire de santé McGill et professeur adjoint de médecine familiale et d’anesthésie à l’Université McGill.

Au Québec, le cannabis est prescrit de façon médicale depuis avril 2014, mais uniquement dans un cadre de recherche ; le traitement n’était pas encore reconnu par la profession médicale, révèle le communiqué de presse publié sur le site Registre Cannabis Québec. Le Dr Ware continue en disant qu’il est nécessaire de « rendre ces données accessibles à d’autres chercheurs » ; en effet, le Registre sera mis à la disposition de la communauté scientifique internationale, révèle le CUSM.

Régistre Cannabis Québec

En se plaçant ainsi à la tête de « la plus importante étude jamais entreprise sur le cannabis médical », le Dr Ware assure une meilleure utilisation de la plante et de ses vertus pour tous, en récoltant les informations entrées par les médecins, qui endossent le rôle de chercheurs pour l’occasion, dans une banque de données gérée par le Centre de médecine innovatrice McConnell.

Sur ce travail d’envergure colossale sera retrouvé le Consortium canadien pour l’investigation des cannabinoïdes (CCIC), une organisation à but non lucratif dont l’objectif est de mettre en lumière les rôles des cannabinoïdes sur la santé et les différents traitements de maladies. Le Dr John Clark, président du conseil d’administration du CCIC, anesthésiste et spécialiste de la douleur à l’Université Dalhousie, à Halifax, déclare que : « le CCIC est fier de travailler avec le Dr Ware sur ce projet […] qui sera un modèle pour beaucoup d’autres pays dans le monde. »

L’étude, qui a été approuvée par le Comité central d’éthique de la recherche du ministre de la Santé et des Services Sociaux, récoltera des données sur une durée totale de 10 ans, avec chaque patient fournissant ses données personnelles pendant une période de 4 ans.

Cependant, en prévision de la légalisation d’octobre 2018, le Collège des médecins du Québec a annoncé assouplir ses règles concernant la prescription de cannabis médical ; il n’est désormais plus « nécessaire que cette drogue soit prescrite dans le cadre d’un projet de recherche pour que les patients puissent en obtenir », a révélé un article publié sur Radio Canada. Les médecins vont néanmoins devoir suivre des directives précises avant de prescrire du cannabis médical, directives qui sontlistées sur le site du Collège des médecins du Québec.

QUE FAISONS-NOUS ?

BUZZNATION EST UNE ORGANISATION QUI A COMME OBJECTIF D'ÉDUQUER LES CONSOMMATEURS DE PRODUITS DÉRIVÉS DU CANNABIS.

Infolettre

INSCRIS-TOI ET REÇOIS DU PAPIER À ROULER