Trump sera-t-il celui qui lèvera l’interdiction fédérale concernant le cannabis?

Buzznation

Actuellement aux États-Unis, il y a une dizaine d’États dans lesquels l’usage récréatif de cannabis est légal – et une trentaine d’autres dans lesquels son utilisation médicale est autorisée. Mais malgré des autorisations locales, l’interdiction fédérale concernant le cannabis plane au-dessus des têtes concernées comme une épée de Damoclès. Rendant le tout un peu confus, l’industrie du cannabis peut se présenter risquée. Les commerçants redoutent les saisies fédérales, les fonds sont difficiles à trouver car les investisseurs ont peur de se mouiller, et bien d’autres petites épines qui rendent tout commerce plus compliqué.

Selon une nouvelle publiée sur UR Health Update, le président des États-Unis d’Amérique a déclaré récemment, à une presse qui l’attendait de pied ferme juste avant son embarquement pour le G7, qu’il considérait la possibilité d’être en faveur de mesures pour lever l’interdiction fédérale sur le cannabis. Il a ouvertement dit qu’il se positionnait comme soutien du sénateur Cory Gardner, un des visages majeurs derrière une telle proposition législative, également appuyée de la sénatrice Elizabeth Warren. La perspective d’une légalisation globale du cannabis a fait tourner bien des têtes, de par les portes qu’elle pourrait ouvrir. Ne serait-ce que sur le plan médical, cela ouvrirait la voie à de nouvelles recherches qui pourraient approfondir les connaissances disponibles actuellement sur la plante, et offrir un meilleur service à ceux qui l’utilisent médicalement. L’article a précisé : « La levée de l’interdiction fédérale constituerait un grand pas en avant pour la création de procédures uniformes pour les essais et de normes règlementaires pour le cannabis, et permettrait éventuellement aux scientifiques de mener des recherches sur les nombreuses utilisations médicales de la plante. »

En décembre 2018, Trump aurait signé le Farm Bill 2018, légalisant le chanvre, une variété de plante appartenant à la même espèce que le cannabis. La superpuissance serait-elle en train de suivre la voie empruntée par ses voisins du nord?

Cette déclaration ne plaît cependant pas à tous. Un solide groupe, qui se positionne contre les stupéfiants en tout genre, a exhorté Trump de ne pas considérer une telle mesure, avec pour arguments l’abondance de drogues déjà présentes dans le pays. Des mots frappants, dont les retombées ne sont pas encore connues – en effet, le leader du pays est resté silencieux sur le sujet depuis.

QUE FAISONS-NOUS ?

BUZZNATION EST UNE ORGANISATION QUI A COMME OBJECTIF D'ÉDUQUER LES CONSOMMATEURS DE PRODUITS DÉRIVÉS DU CANNABIS.

Infolettre

INSCRIS-TOI ET REÇOIS DU PAPIER À ROULER