Le cannabis chez nos aînés

Buzznation

Le cannabis chez nos aînés: L’Israël est un véritable chef de file en ce qui concerne l’industrie du cannabis, particulièrement les études menées et, dernièrement, les exportations autorisées. De nombreuses études scientifiques ont été réalisées dans le pays et plus récemment, les experts se sont penchés sur la question du cannabis médical pour soigner les maux que viennent avec l’âge ; un sujet sensible, mais dont les résultats préliminaires sont plutôt concluants, selon Forbes.

Tikun Olam, une des premières compagnies de cannabis médical du pays, a conduit l’étude, qui a été publiée dans le European Journal of Internal Medicine. Que ce soit pour les conditions de démence, le cancer, la maladie de Parkinson, les douleurs neuropathiques ou le manque d’appétit des patients sous dialyse, les résultats sont prometteurs chez les plus de 65 ans.

De précédentes recherches avaient déjà pu démontrer une augmentation du niveau de vie chez les personnes âgées atteintes de cancer, du VIH, de la maladie de Parkinson, ou encore de douleurs neuropathiques – entre autres. Après seulement 6 mois de traitement avec le cannabis, les patients ont assuré voir l’intensité de leurs douleurs baisser et, constat non négligeable, leur utilisation d’opioïdes a relativement diminué.

Cette baisse se fait ressentir dans de nombreuses recherches, et les quelques effets secondaires possibles dus à l’utilisation du cannabis, comme des étourdissements ou une bouche asséchée, peuvent facilement s’éviter avec un ajustement du dosage ou grâce à un changement de la souche utilisée.

Et, malgré l’étourdissement que peut causer le cannabis, les chercheurs ont noté que le nombre de chutes a diminué durant l’étude. Le traitement via opioïdes est souvent un argument contre la prescription de cannabis, souligne Lihi Bar-Lev Schleider, directrice du département de recherche de Tikun Olam.

Elle s’insurge du fait que les patients sous opioïdes sont, au contraire, ceux qui devraient pouvoir bénéficier des propriétés thérapeutiques du cannabis tout particulièrement.

Le cannabis chez nos aînés: Au vu des résultats sur les études menées chez les patients âgés de plus de 65 ans, certains médecins ont commencé à se pencher sur le cas, en voulant déterminer quelles autres conditions le cannabis pourrait améliorer. C’est le Dr Vered Hermush, directeur de l’aile gériatrique à l’Hôpital Laniado, qui a démarché Tikun Olam pour que le centre initie des recherches sur les patients atteints de démence sénile.

Traiter la démence avec des antipsychotiques ne s’est révélé qu’être assez peu efficace, observe le Dr Hermush, en plus d’entraîner des effets secondaires indésirables et une certaine accoutumance.

Si la condition est d’autant plus difficile à traiter à cause du flou qui réside autour de sa cause, les premiers traitements par cannabis semblent augmenter le fonctionnement des personnes âgées atteintes, certaines allant même jusqu’à communiquer avec leur famille – chose qu’elles ne faisaient plus.

Le cannabis chez nos aînés et les traitements

D’autres études feront surface, et la prochaine en lice semble déjà se dessiner ; Tikun Olam se penche actuellement sur les patients sous dialyse qui souffrent d’un manque de nutrition à cause de la diminution de l’appétit que peut entraîner le traitement.

Le cannabis s’est déjà révélé être efficace pour aider des patients à retrouver une nutrition normale et régulière dans des cas de cancers et de SIDA.

Une étude menée sous bon augure, diront certains, tandis que nombreux corps médicaux gardent les yeux rivés sur les recherches faites en Israël, espérant pouvoir améliorer la qualité de vie de patients autour du globe.

QUE FAISONS-NOUS ?

BUZZNATION EST UNE ORGANISATION QUI A COMME OBJECTIF D'ÉDUQUER LES CONSOMMATEURS DE PRODUITS DÉRIVÉS DU CANNABIS.

Infolettre

INSCRIS-TOI ET REÇOIS DU PAPIER À ROULER