Comment investir dans l’industrie du cannabis?

Carl Durocher

Le menu d’actions de cannabis peut être alléchant pour les investisseurs qui cherchent à profiter de l’euphorie du marché de cannabis, mais choisir les gagnants n’est pas facile. Voici 6 recommandations pour être certain de savoir comment investir dans l’industrie du cannabis!

Attention: Cet article a été écrit le 22 mai 2019, peut-être qu’au moment de votre lecture, les informations ne sont plus à date.

Les compagnies de cannabis canadiennes sont sous les projecteurs depuis le début des pourparlers en vue de la légalisation du cannabis. Avec le passage de l’acte C-45 au sénat en juin dernier, la vente du cannabis récréatif fut officiellement légalisée au Canada.

La nouvelle perception de tolérance au risque des investisseurs est cependant toujours présente dans cette jeune industrie. Il y a toujours de l’incertitude à savoir si les producteurs seront capables de fournir à la demande, ou si l’offre sera trop grande pour la demande. Il est aussi difficile de prévoir si les restrictions sur la publicité empêcheront éventuellement le marché légal de compétitionner avec le marché noir.

Avec tout le potentiel que peut avoir ce secteur, voici ce que 3 gestionnaires de portefeuille spécialisés dans le secteur du cannabis recommandent en tant qu’investissement solide quant aux compagnies de cannabis canadiennes.

Première recommandation pour investir dans l’industrie du cannabis?

Par: Greg Taylor, gestionnaire de portefeuille pour Purpose Investments Inc.

Fonds : Purpose Marijuana Opportunities Fund

Premier choix : Hexo Corp. (TSX : HEXO)

La compagnie gatinoise, anciennement Hydropothecary, est un chef de file de l’industrie, mais semble être oubliée par le marché, a dit M. Taylor. « L’action se transige à un prix inférieur à ses compétiteurs et est à environ la moitié de la valeur de celles de Canopy Growth Corp. »

En avril dernier, Hexo a signé le plus gros contrat de distribution accordé par la Société québécoise du cannabis (SQDC), avec un terme de 5 ans et une garantie de 200 000 kg de cannabis pour le marché récréatif.

De plus, l’entreprise prévoit de se développer, avec la construction d’un nouveau centre de distribution et plusieurs investissements dans les technologies d’extraction. La compagnie a même des plans internationaux et a signé un partenariat avec Molson Coors pour développer des breuvages à base de cannabinoïdes.

Hexo bénéficie d’un des coûts de production les plus bas, avec un coût de moins de 1 $ par gramme. Cependant, la firme est une bonne candidate pour l’achat ou pour un partenariat majeur avec un des gros joueurs de l’industrie ou d’autres secteurs.

Deuxième choix : CannTrust Holdings Inc. (TSX : TRST)

Ce producteur ontarien est une des compagnies les mieux placées pour bénéficier de la croissance du marché du cannabis médical, a dit M. Taylor. Elle bénéficie d’une plus grande marge de profit sur ses huiles de cannabis et a plusieurs produits innovateurs, tels que des capsules végétaliennes.

CannTrust bénéficie d’une très bonne crédibilité dans le domaine médical, ayant comme fondateur et contrôleur un ancien pharmacien qui s’est associé à Apotex Inc., une compagnie qui importe ses produits dans plus de 115 pays et qui est considérée comme étant le plus gros producteur de génériques au Canada. CannTrust prévoit une expansion du côté récréatif et est même en développement de produits pour animaux de compagnie. « Elle sort des sentiers battus », a ajouté M. Taylor.

La firme ontarienne vient de montrer des profits pour un troisième trimestre consécutif, et a récemment levé 100 millions de dollars en financement pour augmenter et ainsi atteindre leur demande de production. Selon M. Taylor, CannTrust, qui se transige à rabais comparé à d’autres producteurs de cannabis, pourrait être une cible pour une future acquisition d’un géant pharmaceutique.

Charles Taerk, président de Faircourt Asset Management

Fonds : Ninepoint UIT Alternative Health Fund

Premier choix pour investir dans l’industrie du cannabis : Aphria Inc. (TSX : APH)

Les parts d’Aphria Inc., compagnie située à Leamington en Ontario, se transigent à un prix semblable au sommet de janvier 2018 et sont attrayantes sur le plan de la valeur, a dit M. Taerk.

L’acquisition récente d’Aphria, la compagnie Nuuvera Corp., aide énormément son potentiel de croissance international, a-t-il ajouté. Aphria est reconnue pour son bas coût de production et elle a maintenant accès à plus de 13 000 pharmacies en Allemagne. Elle possède la deuxième plus grande capacité de production au Canada, derrière Canopy Growth, et a démontré 10 trimestres consécutifs de bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (BAIIA ou EBITDA).

M. Taerk a ajouté qu’Aphria est présentement en construction de nouvelle installation et que celle-ci sera consacrée à l’extraction de concentré de cannabis, qui sera ensuite ajouté à de nouveaux produits, tels que des boissons ou des produits comestibles.

Deuxième choix pour investir dans l’industrie du cannabis : Organigram Holdings Inc. (TSX Venture : OGI)

M. Taerk a choisi Organigram, car elle est un des 5 plus grands producteurs de cannabis médical au Canada en termes de capacité de production. Toutefois, le prix de ses parts sur le marché est beaucoup plus bas que celles des autres grands producteurs, a-t-il dit.

Située à Moncton au Nouveau-Brunswick, la compagnie n’a pas le même profil que ses compétiteurs ontariens, mais bénéficie d’un tarif d’électricité moins élevé et de terrains beaucoup moins dispendieux qu’en Ontario. Son cours boursier inférieur à la moyenne peut s’expliquer par la suspension de sa certification biologique en 2016, après que certains échantillons aient révélé des traces de pesticides. Mais Taerk a affirmé que la nouvelle équipe, dirigée par Greg Engel, a renversé la vapeur et que la suspension de la certification biologique est sous le point d’être levée. Il a ajouté qu’une petite partie de la compagnie produira du cannabis biologique.

De plus, la compagnie médicale est en création d’une nouvelle image de marque pour le marché récréatif et pourrait par ce fait même devenir la cible d’une acquisition ou d’un partenariat avec un des géants de l’industrie.

Bruce Campbell, président de StoneCastle Investment Management Inc.

Fonds : Cannabis Growth Opportunity Corp. et StoneCastle Cannabis Growth Fund

Premier choix : Valens GroWorks Corp. (CNSX : VGW)

Valens GroWorks Corp. est attrayante en raison du nombre de licences qu’elle détient et de ses nombreuses sources de revenus possibles, a dit M. Campbell. Cependant, leur principale source de revenus est l’extraction.

En plus de ses installations à Toronto, Valens a des installations de production à Kelowna en Colombie-Britannique. Elle détient une licence de production et vend ses huiles de cannabis à haute marge. La compagnie bénéficie également d’un accord de distribution des produits CraftGrow, un programme de production de Canopy Growth. De plus, elle possède une licence pour offrir des services de tests de cannabis, ce qu’elle fait présentement en association avec la compagnie américaine d’instruments scientifique, Thermo Fischer Scientific Inc. Valens vient aussi d’appliquer pour une licence de culture et de signer un contrat d’approvisionnement avec Speakeasy Cannabis Club.

Valens pourrait être la cible d’une compagnie qui cherche de l’expertise en extraction ou pourrait même fusionner avec une plus petite firme afin de devenir la centrale du cannabis canadien.

Deuxième choix : Friday Night Inc. (CNSX : TGIF)

Cette compagnie, située à Chilliwack en Colombie-Britannique, est impliquée dans la culture et la distribution du cannabis médical et récréatif aux États-Unis, et opère dans 3 segments distincts de l’industrie. Elle se concentre principalement sur le Nevada, un des États ayant légalisé le cannabis récréatif en 2016. Friday Night est un des meilleurs candidats en vue d’une acquisition d’une compagnie qui désire un pied aux États-Unis, ou pourrait être un acheteur en vue d’une expansion, a ajouté M. Campbell.

Son producteur licencié, Alternative Medicine Association, est en construction d’un nouveau centre de culture à Las Vegas pour augmenter sa capacité de production et a acheté un des édifices adjacents pour y ajouter une facilité d’extraction. De plus, Friday Night détient plusieurs brevets pour des produits infusés de cannabidiol (CBD), allant des produits pour animaux de compagnie aux crèmes pour le corps.

Leur troisième source de revenus, Spire Secure Logistics, est spécialisée dans le service de sécurité pour l’industrie du cannabis et devrait voir la demande pour ses services augmenter significativement dans les prochaines années.

QUE FAISONS-NOUS ?

BUZZNATION EST UNE ORGANISATION QUI A COMME OBJECTIF D'ÉDUQUER LES CONSOMMATEURS DE PRODUITS DÉRIVÉS DU CANNABIS.

Infolettre

INSCRIS-TOI ET REÇOIS DU PAPIER À ROULER