Une solution pour les détaillants et les produits dérivés du Cannabis?

Buzznation

Suite aux premières études de marchés et estimations, l’Ontario était attendu d’ouvrir 1 500 magasins de détail de cannabis et produits dérivés du Cannabis. Mais à cause d’un manque de marchandise et d’une liste allongée de critères difficiles à remplir, il semblerait que la province ne puisse voir autant de commerces s’ouvrir.

Si une partie du problème réside dans le manque de matière première (comprendre ici cannabis), une autre réalité est celle des coûts de portages des compagnies qui ont effectué de nombreux investissements, que ce soit sur le plan immobilier, pécuniaire ou dans l’embauche de personnel, rendant un tel flou particulièrement angoissant pour les impliqués.

Kevin Reed et Jean Lépine, respectivement le PDG et le vice-président exécutif de BlackShire Capital, ont proposé une solution au Financial Post. Il est avancé qu’il s’agirait de la solution la plus équitable concernant le sujet, tout en permettant d’offrir de nombreux emplois aux résidents de la province – un argument majeur dans l’élaboration des lois autour de la régulation du cannabis en Ontario.

Ontario produits dérivés du Cannabis Détaillants

Dans un premier temps, l’Ontario pourrait rouvrir les demandes d’autorisation de vente aux exploitants potentiels ayant déjà des baux, en imposant cependant une date d’ouverture pour les magasins accrédités. Cela permettrait aux régulateurs d’avoir une liste précise des candidats prêts à recevoir du stock si une solution vient contrer le manque de marchandise. Et, pour les compagnies plus petites, cela permettrait d’assurer un certain avenir dans le milieu, tout en laissant le temps aux différentes municipalités de s’organiser.

De plus, les nouveaux demandeurs de licences pourraient établir un plan d’affaires concret, en expliquant précisément comment ils comptent évoluer en tenant compte des lois en vigueurs et des déficits d’approvisionnement. Et, comme la Société ontarienne du cannabis commencera bientôt la distribution de l’approvisionnement en cannabis aux succursales ayant déjà reçu l’autorisation de vente, les autres détaillants potentiels pourront voir venir leur tour ensuite, et ainsi ouvrir leurs portes une fois la question de la marchandise réglée.

QUE FAISONS-NOUS ?

BUZZNATION EST UNE ORGANISATION QUI A COMME OBJECTIF D'ÉDUQUER LES CONSOMMATEURS DE PRODUITS DÉRIVÉS DU CANNABIS.

Infolettre

INSCRIS-TOI ET REÇOIS DU PAPIER À ROULER