Le marché noir ne perdra pas le contrôle sur le cannabis tout de suite

Buzznation

Le marché noir: En validant le Cannabis Act en Juin 2018, l’industrie du cannabis au Canada a pris un véritable tournant et a permis d’ouvrir de nombreuses portes, notamment aux investisseurs qui se sont vus garantir un terrain de jeu sur les prochaines années. Mais les débuts ont vu quelques revers, et le pays a dû faire face à quelques problèmes logistiques qui, selon Motley Fool, ne rendront l’industrie totalement opérationnelle que d’ici 2 ans.

Le marché noir / Vente Légale

Le problème principal, qui a frappé la quasi-totalité des provinces, concerne la quantité de marchandise disponible. Certains dispensaires ont vu leurs stocks être écoulés en quelques heures seulement après l’autorisation des ventes en Octobre dernier, et, encore aujourd’hui, les autorités ne peuvent définir avec exactitude quand il y aura suffisamment d’approvisionnement en cannabis.

Santé Canada croule littéralement sous les demandes de licences, qui peuvent prendre plus d’un an avant d’être validées. Et, pour les cultivateurs qui ont reçu une licence avant les autres, le temps de latence a quand même été conséquent ; si le sujet de légalisation du cannabis a été sur la table depuis longtemps déjà, les concernés n’ont voulu commencer la mise en place de serres de culture que lorsqu’une décision finale a été prise, afin de ne pas investir de colossales sommes pour rien.

Empaquetage

Enfin, il semblerait que l’empaquetage soit un autre bâton dans les rouages de l’industrie ; Santé Canada a instauré des normes strictes concernant les emballages autorisés, résultant en une pénurie de ce côté-là aussi.

Pendant que tout ceci se met en place tant bien que mal, le marché noir, lui, ne voit pas la demande baisser, bien au contraire. Les cultivateurs illicites peuvent garder une certaine position de force sur le marché quand le problème national premier est un manque de cannabis. Et, sans exercer de taxe d’accise, les revendeurs proposent des prix attrayants et évitent toutes les régulations autour du produit. Selon BNN Bloomberg, des analystes prévoient une mainmise du marché noir sur 71 % des ventes en 2019, un chiffre qui devrait tomber à 37 % en 2020, tandis que le Canada continuera de faire face aux problèmes rencontrés dans ces débuts de légalisation. Une telle baisse signifierait la prise de pouvoir des compagnies légales, qui reprendraient le contrôle d’un tiers des ventes de cannabis globales. Mais pour l’instant, elles peuvent encore paraître comme étant des options risquées aux yeux des investisseurs, qui suivent certainement les problèmes logistiques canadiens de près.

QUE FAISONS-NOUS ?

BUZZNATION EST UNE ORGANISATION QUI A COMME OBJECTIF D'ÉDUQUER LES CONSOMMATEURS DE PRODUITS DÉRIVÉS DU CANNABIS.

Infolettre

INSCRIS-TOI ET REÇOIS DU PAPIER À ROULER