Les différentes méthodes pour consommer du cannabis

Carl Durocher

Joint, vaporisateur, huile, atomiseur, capsules, boissons, aliments, il est parfois difficile de s’y retrouver parmi les différentes méthodes pour consommer du cannabis.  D’autant plus que, selon le mode privilégié, les effets prendront plus ou moins de temps à se faire ressentir, auront une durée plus ou moins longue ou vous permettront de « triper » à fond ou tout en douceur…  

Consommer du cannabis par : L’inhalation 

Pour inhaler le cannabis, vous devez soit le fumer, soit le vaporiser. La méthode la plus commune et la plus connue est évidemment celle de « fumer un joint». Pour ce faire, il suffit d’égrener la feuille de cannabis et d’en utiliser la quantité voulue pour la rouler dans du papier comme une cigarette. La portion de cannabis peut aussi être divisée en petite ration à fumer dans un bong (pipe à eau) ou dans une pipe. 

Pour certaines personnes, une seule inhalation (plus communément appelée « pof ») peut provoquer des effets assez puissants. La modération est donc toujours de mise si l’on veut éviter de ressentir des sensations contraires à celles désirées ou d’expérimenter un bad trip

Comme l’inhalation de fumée est plus nocive pour la santé (maladie respiratoire, cancer du poumon) que les autres manières de consommer le cannabis, il est recommandé de les varier. 

Consommer du cannabis par : La vaporisation, par exemple, est moins dommageable pour la santé. Cependant, elle nécessite l’achat d’instruments particuliers (vaporisateur) qui sont parfois coûteux. Lors du processus de vaporisation, le cannabis, qu’on a préalablement moulu, est chauffé jusqu’à l’obtention de la température permettant à certains cannabinoïdes de bouillir et de s’évaporer sans brûler. 

Tout comme l’inhalation de fumée, la vaporisation provoque des effets rapides. On les ressent en quelques minutes seulement (en moyenne 90 secondes à 5 minutes). C’est aussi en inhalant le cannabis que les sensations durent le moins longtemps (entre 2 et 3 heures). 

Consommer du cannabis par : L’ingestion de cannabis 

 
Cette façon de consommer le cannabis se fait par voie orale. Elle peut prendre de nombreuses formes : huile que l’on met sous la langue, atomiseur, timbre, comprimé, boisson, aliment, etc. 

Ingérer le cannabis peut être très alléchant. Particulièrement lorsqu’il est présenté sous forme de gâteau, muffin, bonbon et autres friandises. Cependant, sachez que la patience est de mise après l’ingestion. L’apparition des effets peut se faire attendre assez longtemps (de 30 minutes à 2 heures). Évitez donc de multiplier les doses en pensant que « ça ne fait pas effet » ou que « ça n’embarque pas ». Vous pourriez avoir de mauvaises surprises. D’autant plus que les effets du cannabis ingéré peuvent durer jusqu’à 8 heures, et parfois plus, dans certains cas. Bien prévoir le moment de l’ingestion devient alors assez important. Il peut être assez perturbant, voire gênant, de devoir se présenter à un événement important sous l’influence du cannabis… 

Le dosage et les effets du cannabis sont plus difficiles à contrôler lorsqu’il est ingéré que lorsqu’il est inhalé. Faites preuve de vigilance en commençant par de plus faibles doses. Vous pourrez ensuite les augmenter graduellement selon l’effet que vous désirez ressentir et la façon dont réagissent votre corps et votre esprit. Mais n’oubliez pas ! L’apparition des effets peut se faire attendre… Soyez patient ! Pour les plus pressés qui désirent un effet quasi instantané et d’une plus courte durée, on opte plutôt pour l’inhalation ! 

QUE FAISONS-NOUS ?

BUZZNATION EST UNE ORGANISATION QUI A COMME OBJECTIF D'ÉDUQUER LES CONSOMMATEURS DE PRODUITS DÉRIVÉS DU CANNABIS.

Infolettre

INSCRIS-TOI ET REÇOIS DU PAPIER À ROULER