Est-il temps d’investir dans le secteur du cannabis?

Buzznation

Les investisseurs canadiens sont sans doute de plus en plus enthousiastes face au secteur du cannabis. Ce tout nouveau terrain d’investissement évolue à grande vitesse, et offre une perspective de croissance encourageante. Au Canada seulement, il est prévu que plus de 500 000 canadiens consommeront du cannabis ou des dérivés pour usage médical d’ici 2021 – ce qui représente plus de 150 000 kilos par année. Si plusieurs compagnies actives dans le domaine sont pharmaceutiques, la légalisation du marché récréatif a confirmé que le Canada est désormais un pilier dans l’investissement du cannabis. Est-il temps d’investir dans le cannabis?

The next big thing 

Le secteur du cannabis est différent des autres secteurs émergents, car il y a déjà une demande significative pour le marché et ses produits dérivés. Deloitte a estimé le marché récréatif canadien à plus de 5 milliards de dollars, et prévoit qu’il pourrait doubler (si ce n’est tripler voire quadrupler) dans les 5 années à venir ; pour chaque dollar dépensé en produit médicinal, il y aurait jusqu’à 10 dollars dépensés en produits récréatifs. Des compagnies multinationales, comme Constellation Brands, Corona et Kim Crawford, toutes connues pour leurs portfolios de bières, vins et spiritueux, sont déjà en train de faire des investissements stratégiques avec les piliers du secteur – misant donc clairement sur celui-ci pour être the next big thing.

Est-il temps d’investir dans le cannabis?: L’incertitude

Il y a cependant encore des zones d’ombre concernant la transition du marché noir au marché récréatif. Il était attendu que les ventes du marché récréatif commenceraient au courant de l’été 2018, mais elles n’ont débuté qu’à la fin de l’année, suivant le passage du projet de loi C-45 au niveau fédéral qui donnait aux provinces entre 8 et 12 semaines pour implémenter leurs structures de règlementation. Chaque province possède sa propre structure de distribution, et décide de l’âge légal pour consommer du cannabis. Les autres pays qui envisagent de suivre le pas de la légalisation vont regarder de près et apprendre de l’expérience canadienne. Le marché légal sera-t-il capable de répondre à la demande ? Ou est-ce que le marché noir baissera ses prix au point d’impacter la croissance espérée du marché récréatif ?

Dans l’œil de l’investisseur

Il est supposé que bon nombre de compagnies seront capables de s’adapter en augmentant leur production afin de répondre à la demande du marché récréatif. Mais les compagnies moins importantes auront du mal à suivre le rythme donné par les plus gros joueurs du secteur. Il est important de garder en tête que le Canada n’est pas le seul marché où la demande est attendue d’exploser ; plus d’une douzaine de pays ont entamé des démarches de légalisation du cannabis, que ce soit sur le plan médicinal ou récréatif. Même aux États-Unis, où le cannabis reste illégal au niveau fédéral, 10 États et le district de Colombie ont une légalisation qui permet la consommation de cannabis à des fins récréatives. 33 autres États autorisent son usage à des fins médicinales.

L’industrie est désormais telle qu’il y a suffisamment de compagnies viables, un marché global diversifié et assez d’intérêt de la part des investisseurs pour espérer une croissance à long terme. Mais comment, en tant qu’investisseur, faire un pari intelligent ? Comment savoir quelles compagnies seront viables sur le long terme ? Comment s’adapter au changement rapide et à la règlementation gouvernementale ?

Est-il temps d’investir dans le cannabis?: La solution

Afin de faire de cet investissement un investissement rentable, l’option la plus facile est de faire appel à un fonds commun ou à un fonds négocié en bourse (FNB), ces 2 options permettant de faire des changements sur une base quotidienne. L’approche dite buy and hold  dans ce secteur d’activités ne créé par suffisamment de valeur, le marché étant émergeant et encore improuvé.

Comment une gestion active de portefeuille peut-elle alors maximiser les investissements ? Est-il temps d’investir?

Lorsqu’un investisseur place son argent dans un fonds géré activement, il n’est pas nécessaire de rééquilibrer son portefeuille à chaque fois qu’un évènement vient chambouler le secteur. En revanche, il obtiendra une plus large diversification, diminuant ainsi son risque-rendement. Il bénéficiera aussi d’un gestionnaire qui s’ajustera au marché quotidiennement, pouvant donc ainsi répondre immédiatement aux acquisitions et fusions qui affectent les compagnies cotées en bourse. De plus, il n’y aura pas besoin d’analyser les fondamentales des compagnies, la gestion de leurs liquidités, leurs gestionnaires, etc.

La vision du secteur du cannabis

Il y a un fort potentiel de croissance, tant sur le plan médicinal que récréatif. Pendant que l’attention générale est principalement portée sur ce dernier, il y a plusieurs innovations médicales qui peuvent échapper à l’attention des investisseurs. En effet, des compagnies sont en train de développer des alternatives aux produits actuellement sur le marché : huiles de cannabis, vaporisateurs, capsules, etc. Dans bon nombre de pays, la règlementation pour les produits médicinaux est bien établie et beaucoup moins volatile que celle du marché récréatif, faisant d’eux un investissement plus stable.

Il y a aussi l’opportunité d’investir globalement dans un secteur émergeant aux quatre coins du monde. Par exemple, l’Australie attire de plus en plus l’œil des investisseurs. Il est important d’avoir un bon gestionnaire qui est constamment à l’affût de ce qu’il se passe dans le domaine, et qui comprend comment les compagnies étrangères sont régulées au sein de leurs secteurs respectifs – et comment amener une valeur sûre au portefeuille de leurs clients.

Cannabis Secteur Investir

Il est encore tôt pour savoir si le secteur peut atteindre son plein potentiel, mais les résultats dans les États américains sont plus qu’encourageants pour le marché canadien. L’État du Colorado a été une des premières juridictions du monde à légaliser la vente et l’usage du cannabis récréatif. Malgré les circonstances fédérales, l’industrie du cannabis au Colorado a récolté plus d’un milliard en revenus en 2016 seulement, et ce uniquement grâce au marché récréatif. En 2017, les revenus ont augmenté de 50 %, atteignant 1,5 milliard de dollars, générant ainsi plus de 240 millions en taxes pour le Colorado. Le Canada pourra-t-il reproduire un tel succès ? Seul le temps le dira.

QUE FAISONS-NOUS ?

BUZZNATION EST UNE ORGANISATION QUI A COMME OBJECTIF D'ÉDUQUER LES CONSOMMATEURS DE PRODUITS DÉRIVÉS DU CANNABIS.

Infolettre

INSCRIS-TOI ET REÇOIS DU PAPIER À ROULER