Plus de 1 000 magasins au Canada pour mettre fin au marché illicite? Partenaire d’Alimentation Couche-Tard

Buzznation

Le directeur d’un des plus grands détaillants de cannabis au pays, déclare que le Canada devrait imiter les autres marchés légaux tels que le Colorado pour concurrencer directement le marché illicite. Selon lui, il faudrait faire comme au Colorado ou il a un magasin de cannabis pour chaque 10 000 consommateurs de cannabis. En comparaison, il faudrait ouvrir entre 3 500 et 4 000 magasins de cannabis à travers le pays.

Voyez le reportage de Bloomberg.

Plus de magasins

Selon, Trevor Fencott, directeur général de Fire and Flower Holdings Corp., le Canada devra ouvrir jusqu’à 4 000 magasins pour éliminer le marché illicite. Il s’agit de plus du triple du nombre actuel de points de vente autorisés au pays.

« Le marché le plus efficace est le marché illicite, car il n’est pas réglementé, donc plus efficace », a déclaré M. Fencott lors d’un entretien téléphonique avec BNN Bloomberg. « La prohibition ou l’application de la loi ne fonctionnent pas à elles seules. Vous devez concurrencer le marché illicite de front sur le plan économique ».

Moins de deux ans après la légalisation du cannabis, le Canada compte à peine 1 000 magasins de cannabis autorisés dans tout le pays. L’Ontario, la province la plus peuplée et le plus grand marché de consommation du pays, vient de dépasser la barre des 100 magasins le mois dernier. Pendant ce temps, le marché illicite contrôle toujours environ 70 à 80 % de toutes les dépenses des ménages en cannabis dans le pays, selon Statistique Canada.

Outre la prolifération massive de magasins de cannabis sous licence, les détaillants devraient également prendre en charge la livraison et l’achat en grosse quantité dans les provinces afin de maintenir les coûts à un niveau bas et de rendre les produits plus compétitifs par rapport aux acteurs illicites. Les gouvernements provinciaux, en particulier ceux de la Colombie-Britannique et du Québec, doivent faire un meilleur travail pour ouvrir davantage de magasins de détail, rajoute M. Fencott.

« Nous devons avoir notre propre capacité à acheter en gros et à livrer, car c’est ce que fait le marché illicite. En attendant, il nous est plus difficile de leur faire concurrence ».

Marché illicite du cannabis

Les commentaires de M. Fencott surviennent après que son entreprise ait conclu un accord avec le géant des dépanneurs, Alimentation Couche-Tard Inc.. L’accord est dans le but de colocaliser certains magasins Fire & Flower à ceux des dépanneurs Circle K. L’accord débutera par un projet pilote de deux magasins de cannabis créés à partir mêmes des magasins Circle K existants à Calgary et à Grand Prairie en Alberta. Ces magasins seront entièrement fermés et sécurisés pour respecter les exigences réglementaires de Santé Canada.

La liste des détaillants détenus par Alimentation Couche-Tard au Canada

Alimentation Couche-Tard détient une participation minoritaire dans Fire & Flower, mais possède également des options exécutions qui donneraient à Couche-Tard le contrôle majoritaire du partenariat. Fire & Flower peut également faire appel à l’équipe immobilière d’Alimentation Couche-Tard pour l’aider à identifier les magasins situés au même endroit, a déclaré M. Fencott.

« Nous pensons que le cannabis va devenir un produit de commodité », a déclaré M. Fencott. « Vous devez donner aux gens de multiples points d’accès au produit qu’ils veulent acheter, surtout si vous voulez concurrencer le marché illicite ».

Fencott a déclaré que les deux sociétés ont déjà identifié un bon nombres de dépanneurs Alimentation Couche-Tard pour étendre le projet pilote à tout le pays. Il n’a pas fourni de chiffres précis sur le nombre de magasins qu’ils prévoient de colocaliser avec Circle K, mais a noté que les projets pilotes seraient fait en Saskatchewan et en Ontario. Alimentation Couche-Tard compte environ 2 100 magasins Circle K, Couche-Tard et Mac’s au Canada.

Pour atteindre le seuil de rentabilité opérationnelle Fire & Flower a réfléchi comment ils pourraient servir le client plus efficacement dans un emplacement plus petit. En s’associant avec Alimentation Couche-Tard, ils croient pouvoir le faire.

L’agrandissement des magasins aidera probablement Fire & Flower à atteindre son objectif d’ouvrir 78 magasins de cannabis sous licence dans le pays d’ici la fin de l’année, ce qui ferait de la société le plus grand exploitant de magasins de cannabis au Canada. Fire & Flower a ouvert près de 50 magasins de cannabis au Canada.

QUE FAISONS-NOUS ?

BUZZNATION EST UNE ORGANISATION QUI A COMME OBJECTIF D'ÉDUQUER LES CONSOMMATEURS DE PRODUITS DÉRIVÉS DU CANNABIS.

Infolettre

INSCRIS-TOI ET REÇOIS DU PAPIER À ROULER