La Corée du Sud approuve le cannabis à usage médical

Buzznation

La Corée du Sud approuve le cannabis à usage médical: Le 12 mars 2019, la Corée du Sud est entrée dans l’histoire comme étant le premier pays d’Asie de l’Est à légaliser le cannabis médical. Jusqu’ici, l’importation, la production et la vente de cannabis étaient strictement interdits dans le pays, mis à part pour la production de fibres textiles, pour des recherches académiques ou quelques services gouvernementaux.

Le nouveau corps de loi autorise les patients atteints de maladies rares qui ne possèdent pas de traitement alternatif à soumettre leur dossier, qui sera ensuite approuvé ou non par le Korea Orphan and Essential Drugs Center.

De cette façon, il sera possible d’importer des médicaments autorisés à la vente aux États-Unis et en Europe, afin de les distribuer aux patients qui sont éligibles.

Pour répondre à ces critères, les patients devront fournir leurs antécédents médicaux, l’approbation du médecin spécifiant qu’il n’existe pas de traitement alternatif, ainsi que le nom du médicament qu’ils désirent prendre, la dose, et la posologie.

Selon Asia One, les autorités étaient particulièrement fermes sur le sujet, jusqu’à récemment – en voyant la tendance mondiale qui se penchait de plus en plus vers des légalisations médicales ou récréatives, et en considérant les demandes grandissantes des patients qui souffrent de conditions rares.

Les experts concernés doutent cependant de voir une légalisation plus souple se profiler, de par les sociétés traditionnellement conservatrices qui habitent cette région du globe, révèle un article paru dans US News. En effet, la Corée du Sud applique encore des sanctions pour les citoyens qui consomment de façon récréative, que ce soit sur le territoire ou à l’étranger.

La Corée du Sud approuve le cannabis à usage médical

La légalisation concernerait uniquement des doses de cannabis non psychotiques, et les patients souffrant d’épilepsie feraient partie de ceux qui pourraient en recevoir. Néanmoins, plusieurs nations qui ont légalisé le cannabis de façon médicale se sont ensuite tournées vers une légalisation récréative.

Karen Boxx, professeure de droit à l’Université de Washington, s’est exprimée sur le sujet en prenant cet État particulier comme exemple : la légalisation dans Washington n’était que médicale à l’époque, mais l’État est désormais un de ceux qui l’autorise de façon générale. La comparaison est cependant incertaine ; les sociétés régissant la Corée du Sud et l’Amérique du Nord restent très différentes.

Un groupe d’activistes coréens œuvrant pour la légalisation voudrait voir le gouvernement étendre le champ de la légalisation médicale, en se débarrassant de certaines restrictions, qui n’englobent pas assez d’individus qui pourraient bénéficier du cannabis médical.

La légalisation entraîne une certaine forme de contrôle sur le produit, assurant une qualité et une assurance quant au produit consommé, rappelle Marcel Bonn-Miller, professeur adjoint à l’Université de Pennsylvanie.

QUE FAISONS-NOUS ?

BUZZNATION EST UNE ORGANISATION QUI A COMME OBJECTIF D'ÉDUQUER LES CONSOMMATEURS DE PRODUITS DÉRIVÉS DU CANNABIS.

Infolettre

INSCRIS-TOI ET REÇOIS DU PAPIER À ROULER