Le cannabis, un remède pour l’insomnie?

Samson Caramel

Souffrez-vous d’insomnie? Le trouble du sommeil peut s’avérer très difficile à combattre et le cannabis pourrait être une solution à court, moyen et long-terme – mais ce n’est pas aussi simple, c’est rarement aussi simple.

Je connais peu d’adultes qui ne présentent pas, du moins occasionnellement, des troubles de sommeil. Et je connais beaucoup d’adultes pour qui le cannabis fait partie de leur routine de détente en fin de soirée. Faciliter le sommeil est la raison principale pour laquelle j’utilise le cannabis.

Mais nous ne sommes pas ici pour lister les gens que je connais, on va plutôt faire un survol de quelques études et éclairer les effets du cannabis sur le sommeil tel qu’appuyé par la recherche.

THC + CBD = Meilleurs résultats

Dans l’étude Cannabis, Pain, and Sleep: Lessons from Therapeutic Clinical Trials of Sativex®, a Cannabis‐Based Medicine mené sur 2000 participants souffrant de douleur chronique (sclérose en plaques, douleur neuropathique périphérique, douleur cancéreuse réfractaire et polyarthrite rhumatoïde) affectant leur sommeil.

On leur aurait administré soit du CBD, soit du THC, soit une combinaison 1:1 sous forme pharmaceutique, Sativex.

Résultat

L’étude semble démontrer une amélioration importante de la qualité des participants d’après des marqueurs subjectifs. Suivant une période de quatre ans, l’augmentation de la dose ne semble pas requis et entre 40 et 50% des participants souffrant de douleur chronique rapportent une nette amélioration de leur sommeil.

De plus, l’étude semble suggérer que le CBD aurait un effet de stimulant léger et que le THC serait un sédatif, un fait qui revient dans plusieurs études…

Cannabis ❤️ TSPT

Dans Using cannabis to help you sleep: Heightened frequency of medical cannabis use among those with PTSD, une étude de 2014, a évalué les motivations de consommation des répondants, leur consommation d’alcool et de cannabis ainsi que leur santé mentale. Il s’agit d’une évaluation volontaire de 170 clients d’un centre médical de cannabis en Californie.

Résultat

L’étude suggère que les participants avec un score de TSPT élevé étaient plus susceptibles de consommer du cannabis pour améliorer leur sommeil, et pour des raisons d’adaptation plus générales, comparativement aux personnes ayant un faible score de TSPT.

L’étude poursuit :

Conformément à la recherche antérieure, cette étude a révélé des taux accrus de consommation de cannabis axée sur l’adaptation et une plus grande fréquence de consommation de cannabis chez les utilisateurs médicaux ayant des scores élevés de TSPT comparativement à de faibles scores de TSPT. De plus, l’amélioration du sommeil semble être un facteur de motivation principal pour une utilisation axée sur l’adaptation.

-Conclusions – Using cannabis to help you sleep: Heightened frequency of medical cannabis use among those with PTSD

Un autre rappel que je devrais vraiment trouver un psychologue.

Cannabis et délai de sommeil

Cannabis and Insomnia, paru dans O’Shaughnessy’s en 2011, est similairement une étude s’étant fié aux évaluations subjectives de ses participants. Elle a suivi 166 participants, dont 116 qui disaient souffrir de troubles de sommeil et 31 qui n’en souffraient pas.

L’étude se concentrait sur le délai de sommeil chez ses participants, avec ou sans consommation de cannabis.

Nous avons noté une diminution importante du délai de temps de sommeil déclaré après la consommation de cannabis dans les deux groupes, ceux avec et sans troubles du sommeil.

Findings, Cannabis and Insomnia

CBD, rats et zzzzzzzz

Hypnoticlike effects of cannabidiol in the rat a mesuré les effets du CBD sur le sommeil des rats. Elle conclut que les rats ont démontré une importante diminution de la latence du sommeil à ondes lentes mais aucun changement dans le sommeil REM.

L’étude dit aussi que l’administration d’une dose quotidienne pour 15 jours a renforcé la tolérance à la CBD chez les rats, c’est à dire que l’efficacité du CBD était amoindri avec le temps.

Encore des rats et du CBD, Effects of acute systemic administration of cannabidiol on sleep-wake cycle in rats dit que le pourcentage total de sommeil a augmenté de façon significative dans les groupes traités avec 10 et 40 mg/kg de CBD par rapport au placebo.

Finallement….la pièce de résistance

Effectiveness of Raw, Natural Medical Cannabis Flower for Treating Insomnia under Naturalistic Conditions, une étude de 2018 de l’University of New Mexico sur le cannabis et l’insomnie dit ceci :

409 personnes souffrant d’insomnie ont suivi 1056 séances d’administration de cannabis médical au cours desquelles elles ont enregistré les évaluations des niveaux de gravité de l’insomnie avant et après la consommation, les effets secondaires éprouvés et les caractéristiques des produits, y compris la méthode de combustion, les sous-types de cannabis et/ou les principaux cannabinoïdes contenus dans le cannabis consommé.

Methods – Effectiveness of Raw, Natural Medical Cannabis Flower for Treating Insomnia under Naturalistic Conditions

Les résultats

  • Lesparticipants ont montré une réduction moyenne de la gravité des symptômes de 4,5 points sur une échelle de 0 à 10 points.
  • L’utilisation de bongs et de vaporisateurs était associée à un soulagement plus important des symptômes et à des effets secondaires plus positifs comparativement à l’utilisation de joints, tandis que la vaporisation était également associée à des effets négatifs moins importants.
  • Le cannabidiol (CBD) était associé à un soulagement des symptômes statistiquement plus important que le tétrahydrocannabinol (THC), mais les concentrations de cannabinoïdes n’étaient généralement pas associées à des effets secondaires différentiels.
  • Les fleurs de C. sativa ont été associées à des effets secondaires plus négatifs que celles de C. indica ou de sous-types de plantes hybrides.

Conclusion

La consommation de fleurs de cannabis médical est associée à des améliorations significatives de l’insomnie perçue avec une efficacité différentielle et des profils d’effets secondaires qui varient en fonction des caractéristiques du produit (e.g sativa vs indica, doses de CBD et de THC, etc).

Enfin, une étude scientifique qui renforce mon mépris des Sativas. (Pas tous les sativas, je connais des sativas que j’aime bien, mon voisin est sativa!).

I wish I could quit you – Un cowboy gay

Attention, l’étude Sleep Disturbances: Implications for Cannabis Use, Cannabis Use Cessation, and Cannabis Use Treatment dit :

Des recherches antérieures ont montré que 63 % des adultes qui suivent un traitement contre la consommation de cannabis (c.-à-d. une intervention comportementale cognitive et une amélioration de la motivation) rechutent et consomment régulièrement dans les quatre mois, avec des taux de rechute de plus de 70 % en 16 mois

Introduction – Sleep Disturbances: Implications for Cannabis Use, Cannabis Use Cessation, and Cannabis Use Treatment

L’étude suggère qu’une cause importante de rechute semble être lié aux troubles de sommeil. En effet, des chercheurs se questionnent sur les effets anxiogènes chez les consomateurs de cannabis à long terme. Comme tout remède, il faut être vigilant…et, purement anectodalement, je peux confirmer qu’un sevrage de cannabis peut entraîner des troubles de sommeil.

Cannabis et insomnie, bref

Que vous soyez consomateur de cannabis ou non, vous le saviez déja avant de lire cet article, le cannabis produit un effet sédatif, tant sur le plan physique que cérébral.

Mais le cannabis est composé de plusieurs éléments, et peut aussi produire de l’anxiété ou perturber le sommeil. Il est important de s’informer sur ces composantes afin de choisir et d’essayer la solution cannabis qui vous convient.

Les terpènes sont responsables pour l’odeur et le goût mais aussi les effets du cannabis. Le niveau de THC et de CBD varie aussi grandement et elles agissent différemment, le THC est un antagoniste de notre système endocannabinoïde tandis que le CBD est un agoniste. De façon concrète et pertinente, le THC est un anxiogène tandis que le CBD est un anxiolytique. Le CBD semble aussi avoir un effet de stimulant, tandis que le THC serait un sédatif.

Dans la dernière étude cité, les chercheurs semblent suggérer que le sativa a produit le plus grand nombre d’effets secondaies indésirables. Bien entendu, il y a des gens qui fument uniquement du Sativa ou de l’indica, d’autres qui alternent sans problème.

Personellement, les sativas m’allument, et donc je n’en fume jamais à l’heure du coucher.

Le CBD semble être un excellent candidat préliminaire, pour tous ceux qui ne veulent pas sauter à deux pieds dans le cannabis. Sinon, plusieurs produits de la SQDC ainsi que des fournisseurs de cannabis médicaux comportent de très faibles doses équilibrés, part égal de THC et de CBD, tel que la recherche semble suggérer.

Premier essai du cannabis pour traiter l’insomnie?

Le produit de cannabis le plus simple et facile d’accès, convenable à quelqu’un qui n’a aucune expérience avec le cannabis?

Si vous voulez du cannabis à des fins médicales, vous pouvez toujours obtenir une préscription médicale en ligne. La consultation est gratuite, et une prescription médicale de cannabis vous offre une foule d’avantages, notamment l’accès à des produits de cannabis médicale, c’est à dire des produits qui ne sont pas disponibles à la SQDC.

Si vous optez plutôt pour la SQDC, Je suggère une des boissons : le Quatro, le Little Victory ou le Verywell. Les doses varient, les saveurs aussi, mais je suggère un 2mg à ratio 1:1 de THC et CBD, ou si vous préférez éviter les effets du THC, une boisson contenant uniquement du CBD comme l’Everie.

QUE FAISONS-NOUS ?

BUZZNATION EST UNE ORGANISATION QUI A COMME OBJECTIF D'ÉDUQUER LES CONSOMMATEURS DE PRODUITS DÉRIVÉS DU CANNABIS.

Infolettre

INSCRIS-TOI ET REÇOIS DU PAPIER À ROULER